Le sport à l’école : après les Jeux, la candidature 2024... circ. n° 2016-126 du 22 août 2016, Année de l’Olympisme, de l’école à l’université

Le 31 août 2016, par Geneviève Koubi,

A peine les Jeux olympiques terminés, alors même que ces jeux ont permis une occultation éhontée des questions institutionnelles et des graves problèmes politiques qui ont agité les sphères sociales au Brésil, peut-être y aurait-il en France un mouvement tendant à une instrumentalisation des temps péri-scolaires et péri-universitaires. Cette perception serait sous-jacente à la circulaire n° 2016-126 du 22 août 2016 sur l’« Année de l’Olympisme, de l’école à l’université ».

Cette circulaire introduit la problématique de l’éducation physique et sportive en ces termes : « Capitalisant sur la dynamique de « l’Année du sport de l’école à l’université », l’année scolaire 2016-2017 est tournée vers l’Olympisme et ses valeurs dans le cadre de la candidature Paris 2024 à l’organisation des futurs Jeux olympiques et paralympiques ».

Inviter tous les établissements scolaires et universitaires de France à soutenir cet objectif en faisant directement état du dossier de candidature de Paris à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 paraît quelque peu inapproprié. En fait, cela n’est point nécessaire en ce qu’il s’agit de « promouvoir la pratique sportive chez les jeunes et mobiliser la communauté éducative autour des valeurs citoyennes et sportives », ou plus largement de permettre « à chacun de découvrir et pratiquer une multitude d’activités » [1].

Faisant l’impasse sur l’esprit de compétition qui prédomine dans les activités sportives, cette circulaire, flirtant pourtant avec les impératifs de la « réussite », présuppose que « le sport et l’École s’appuient sur les mêmes valeurs : le goût de l’effort, la persévérance, la volonté de progresser, le respect des autres, de soi et des règles, etc. » En compilant les dispositifs constitués par voie de circulaires pour soutenir une telle candidature pour l’organisation des Jeux olympiques, la circulaire du 22 août 2016 intègre les activités sportives au « socle commun de connaissances, de compétences et de culture »…

En quelques dates, les parcours officiels d’une « année de l’Olympisme » ajoutent aux temps de la rentrée scolaire et universitaire :

+ 14 septembre 2016, la Journée nationale du sport scolaire (note de service n° 2016-082 du 31 mai 2016) « marquera la fin de l’Année du sport de l’école à l’université et le lancement d’actions en faveur de la candidature parisienne » ;

+ 20 septembre 2016, la Journée internationale du sport universitaire (Unesco) « permettra de promouvoir le sens de l’éthique, la lutte contre le dopage, le fair play, l’éducation physique, un mode de vie sain, l’égalité entre les femmes et les hommes » ;

+ début octobre 2016, les Journées « Sport campus » seront organisées par les services universitaires des activités physiques et sportives…

Et, évidemment, puisque telle est désormais la tendance, un «  label  » pourra être attribué aux porteurs de projets dont l’objectif est de « rendre visible l’engagement de la communauté éducative autour de la candidature Paris 2024 », ... le label « Année de l’Olympisme, de l’école à l’université » !!

.

Notes :

[1] ... encore faudrait-il que chacun dispose du temps pour cela.

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 1226 (447584)