- Documents de cours. TEXTES. « Colonisation(s) et discours juridiques, politiques... » ... à l’attention des étudiants de Master de l’université de Paris 8 - année 2009-2010

Le 17 février 2010, par Geneviève Koubi,

.

2010-2011 : du fait des restructurations décidées par les instances de gouvernance de l’université, ce cours n’est plus assuré.

.

Ce billet se comprend en réponse à la demande des étudiant-e-s qui, non inscrits dans les cursus de Droit ou Science Politique, suivent les cours de "Colonisation et droit" ou de "Colonisation et discours politiques et juridiques" à l’université de Paris 8, afin qu’ils-elles puissent disposer des "textes" cités ou analysés en ces cours.

.

Les textes auxquels il est fait référence à l’occasion d’approches relatives à la colonisation doivent simplement être considérés comme des sources d’inspiration ou porteurs d’argumentation pour l’analyse des questions soulevées dans les dossiers et mémoires à remettre en fin d’année universitaire. La notion de colonisation, telle qu’elle est travaillée en ces cours, ne s’immobilise pas dans une histoire achevée ; elle appartient à la reflexion contemporaine sur les stratégies de domination des Etats, nations ou peuples. Les textes présentés sont donc diversifiés et n’obéissent pas à une logique historique ni politique, ni juridique. Certains des textes disposaient, ou bien disposent encore d’une valeur juridique, au niveau international notamment ; d’autres ne sont que des discours d’ordre politique, officiels ou officieux, ou exposent des prises de position informelles émanant de groupes de travail issus de la société civile.

La distinction entre ces catégories de textes est fondamentale. Toutefois, l’objectif de l’enseignement dispensé n’est pas de proposer des lignes directrices quant aux systèmes de droit des pays concernés par la ’question coloniale’ (historiquement ou présentement) ; il est d’esquisser des pistes pour la construction des argumentations spécifiques ; il est aussi de conforter les problématiques développées autour de cette question qui se trouve systématiquement soulevée en certains Etats ou se voit automatiquement soulignée en matière de relations internationales. Les textes de facture juridique, même s’ils ne sont que résolutions ou recommandations, d’ordre déclaratif ou proclamatoire, peuvent venir à l’appui des analyses. Les textes de facture informelle et les discours politiques ou sociaux assurent certains appuis pour une étude des problèmes rencontrés.

Tous les textes ne sont pas ici répertoriés. Différents ouvrages ont pu les présenter en précisant les contextes géopolitiques les plus saillants. Dans ce billet, les textes sont choisis en fonction de leur rapport avec les notions de colonisation, de domination et d’exploitation (aliénation). Ils sont situés en lien hypertexte. Ces textes ne sont pas tous encore en vigueur ! Certains ont parfois fait l’objet de révisions d’envergure. Ils ne disposent pas d’un même statut ni d’une même portée. Pour titrer des arguments de ces textes il est nécessaire et indispensable, à chaque fois, d’en verifier la pertinence par rapport aux développements du dossier ou mémoire. L’utilisation de ces textes pour asseoir un argument doit donc attentivement travaillée et mêrement réflechie en prenant en considération les temps et modes de leur énonciation ou les modalités de leur diffusion et, le cas échéant, publication [1].

.

- Convention n° 107 OIT relative aux populations aborigènes et tribales du 26 juin 1957, à laquelle doit être rattachée la Recommandation concernant la protection et l’intégration des populations aborigènes et autres populations tribales et semi-tribales dans les pays indépendants de même date.

- Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux du 14 décembre 1960

- Rappels : Article(s) 1er du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et article 1er du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, tous deux du 16 décembre 1966 : « 1. Tous les peuples ont le droit de disposer d’eux-mêmes. En vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et assurent librement leur développement économique, social et culturel. /2. Pour atteindre leurs fins, tous les peuples peuvent disposer librement de leurs richesses et de leurs ressources naturelles, sans préjudice des obligations qui découlent de la coopération économique internationale, fondée sur le principe de l’intérêt mutuel, et du droit international. En aucun cas, un peuple ne pourra être privé de ses propres moyens de subsistance. /3. Les Etats parties au présent Pacte, y compris ceux qui ont la responsabilité d’administrer des territoires non autonomes et des territoires sous tutelle, sont tenus de faciliter la réalisation du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, et de respecter ce droit, conformément aux dispositions de la Charte des Nations Unies. »

- Déclaration universelle des droits des peuples du 4 juillet 1976, à Alger

- Convention internationale sur l’élimination et la répression du crime d’apartheid du 30 novembre 1973

- Convention n° 169 OIT relative aux peuples indigènes et tribaux du 7 juin 1989

- Déclaration sur les droits des peuples autochtones du 13 septembre 2007 (ONU). L’adoption de cette Déclaration a suscité la diffusion d’une note d’information à l’intention du personnel de l’OIT et de ses partenaires intitulée "Normes de l’OIT et déclaration des droits des peuples autochtones de l’ONU", qui fait état des « natures juridiques différentes des deux instruments » et évoque "le rôle de la supervision internationale".

.

Ne sont pas mentionnés les textes relatifs aux minorités ou aux personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, linguistiques et religieuses. La problématique d’un droit des minorités ne rejoint pas directement celle des peuples — ’colonisés’, coloniaux ou colonisateurs. En effet, dans la perspective adoptée pour l’appréhension de la colonisation, c’est la notion de "peuple" qui doit être mobilisée. De ce fait, l’affirmation des "droits des peuples" interfère dans l’analyse proposée.

.

Par ailleurs, notamment pour composer des dossiers relatifs aux droits fonciers, aux droits à la subsistance, aux droits sur les terres et territoires, il est aussi possible de consulter la Charte de l’alliance internationale des peuples autochtones et tribaux des forêts tropicales (1992-2002). La lecture de la Déclaration des principes du Conseil mondial des peuples indigènes peut également apporter quelques arguments quant à l’analyse des stratégies de résistance aux phénomènes de domination.

.

etc.

Notes :

[1] NB : Certains de ces textes ont déjà fait l’objet de signalisation, par ex. Gk,« Distinguer entre peuples colonisés et peuples indigènes ». V. aussi, la présentation préalable pour l’année 2008/09 de l’enseignement en la matière : « Droit et colonisation, droits etcolonisations ».

Droit cri-TIC ou Droit cri TIC

Cri TIC, cri-TIC en Droit. Cri-TIC de droit : critique du droit, droit de la critique, droit à la critique, droit critique.

La forme interrogative étant un des signes de l’esprit critique qui anime toute recherche et parcourt tout enseignement, ce site a pour objet, en quelques articles ou brèves, de faire part de questionnements, incomplets et inachevés, sur des thèmes diversifiés... en Droit certes, mais aussi à côté ou aux alentours du Droit.

Pr. Geneviève Koubi

Dans la même rubrique

Séminaire - Droit, discriminations et diversité culturelle
Cours - Droits de l’homme et libertés fondamentales
- Droit du service public
Séminaire - Droit de l’éducation
Séminaire - Principes et questions de droit public
Une réforme annoncée du concours ENM
Cours - Droit(s) et territoire(s)
Un Conseil national du droit pour quel enseignement du droit ?
Cours - séminaire 2008-2009 - Droit et colonisation, droits et colonisations
A l’attention des étudiants de Master-Droit public Réforme du concours ENA en préparation
Enseignement et recherches en droit public - Des idées de sujets d’article, de mémoire, de thèse pour 2008/09...
Jeux de recherche sur la Toile
Lutter contre le plagiat à l’Université
Le nouveau concours ENM de l’an neuf ... en 2009
Séminaire Liberté(s) d’expression(s) - 2d semestre - année 2008-2009 - Documents de cours. Le secret-défense
Cours. Droit du service public - 2d semestre - année 2008-2009 - Documents de cours. ’Arrêts’ (liste) - Droit du service public
Séminaire Liberté(s) d’expression(s) - 2d semestre - année 2008-2009 - Documents de cours. Libertés d’expressions (Rac-cours-ci...)
Cours. Droit, discriminations et diversité culturelle - Documents de cours. Concours et opinions religieuses...
Droit de l’éducation. Séminaire Liberté(s) d’expression(s) - 2d semestre - année 2008-2009 - Documents de cours. Droits et libertés des élèves dans les collèges et lycées
Rentrée universitaire 2009-2010 - Cours : "Droit et Diversité" - ajouter "culturelle" !
- D’autres idées de sujets de mémoire, dossier, devoir... 2009-2010
- Documents de cours. TEXTES. « Droit/Cultures/Diversité » 2009-2010
Droit et diversité culturelle - Document de cours. TEXTES. Circulaire du 2 nov. 2009 : "identité nationale" en débat
- Cours. Anthropologie du droit. Recherches bibliographiques sur le net
Droit de l’éducation - Documents de cours. EXERCICE. Enseignement d’éducation civique
Droit de l’éducation - Document de cours. « Ecoles, collèges, lycées et résidences d’artistes »
- Documents de cours. TEXTES. « Colonisation(s) et discours juridiques, politiques... »
COURS et SEMINAIREs - Des pistes pour des sujets de dossier, mémoire, article... 2010/11
Enseigner : une fonction publique étique ou éthique
Les juges devant les encarts de la "diversité"
L’avis du psychologue au concours ENM
COURS - Exercice préliminaire. Pourquoi ce mot : "ethnicisation" ?
Rentrée universitaire – 2010-2011. COURS - Cours : "Droit et Diversité culturelle"
"Un sentiment de déclassement des diplômes"
Administration et diversité - Documents de cours. Elèves en stage dans les administrations publiques
Cours-Séminaire "Admistration et diversité" - Thèmes de dossier envisageables. La "diversité" dans les discours du droit - administratif
Droit de l’éducation - L’absentéisme scolaire à la source des sanctions
Des suggestions de sujets... de dossier, mémoire, thèse, article...
- La neutralité d’internet ou la libre communication des idées au risque du blocage.
- Découpes de la protection statutaire.
- Obligation d’instruction scolaire... en famille. (Complément - cours de Droit de l’éducation)
- Ecol...e : Prévention des risques.... sectaires.
- Une école d’un socle "commun" personnalisé...
Écrits vont peu ? Écrivons bien !
(Enseignement) - Cours (2012-2013) : Administration et Diversité (sociale et culturelle)
- Une "école pour tous". Des élèves différenciés : nouveaux arrivants allophones et itinérants en discontinuité scolaire...
Une journée de "Lutte contre le plagiat" : le 19 novembre 2012 à l’UCL (Belgique)
- L’indemnisation du préjudice entre ’illégalité et responsabilité’...
- Temps scolaire et activités pédagogiques complémentaires
- Normes juridiques et protection des droits et libertés
- Quel projet éducatif territorial dans les écoles maternelles et élémentaires ?
- Gérer un stock de normes inutiles, inutilisées, mal appliquées ou malaisées à appliquer ?
- "Téléservice inscriptions" ... au lycée.
- Fournitures scolaires. Consommation responsable en toute neutralité commerciale ?
- Refondation de l’école. La loi publiée, des enseignements à remanier...
- Enseignements à tirer d’un référentiel de compétences des métiers de l’éducation.
- De quelques textes parus au JO entre le 1er et le 15 août 2013
- La laïcité en charte ?
- Inscription au CNED : l’avis défavorable est un acte faisant grief.
- Deux points relevés à partir de la décision du Conseil constitutionnel n° 2013-687 DC du 23 janvier 2014
- Référé-suspension, circulaire et compétences des départements
Le plagiat est condamnable.
Quelques suggestions de thèmes de recherche ... pour mémoire, article, tribune, etc.
- ’Par exception’, la logique disciplinaire se déréglemente...
- De la notion de "Maison de l’Etat"...
- Des absences non légitimes à l’école
- Du 14 au 15. Veille juridique en réveil[lon]
- Modernisation au Tribunal des conflits (Actualisation des connaissances)
- La révision du socle commun de connaissances, de compétences et de culture
- Garantir l’alimentation en "eau" toute l’année...
- Une lettre rectificative au projet de loi sur la déontologie dans la fonction publique. Des valeurs plus que des principes !
Réorganisation territoriale et pré-positionnements des agents publics
Police de la circulation sur autoroute et pic de pollution
Quelques thèmes pour des exposés, dossiers, mémoires... (2017 ->...)

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
8 octobre 2010
Statistiques de l'article :
7 visiteurs aujourd'hui
11356 visiteurs cumulés

Votre recherche

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4351 (3426002)