... STOP la répression !

Le 23 février 2011, par Geneviève Koubi,

Le site Droit cri-TIC ne se présente pas en ’style journalistique’, cependant les résonances de l’actualité internationale, empreintes de révoltes et de contestations, de violences et de répressions, peuvent y trouver place.

.

Le Centre d’actualités de l’ONU affiche, aujourd’hui, sur sa page d’accueil, un appel pressant adressé à la Libye : mettre fin immédiatement à la répression. « Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est joint mardi au Secrétaire général de l’ONU, ..., pour appeler les autorités libyennes à cesser immédiatement l’usage de la force contre les manifestants pacifiques.... ».

En effet, alors que jusqu’alors la situation en Tunisie, en Égypte, à Bahreïn... n’avait pas fait l’objet de quelconques discussions, par delà les différentes déclarations du Secrétaire général de l’ONU [1], le Conseil de sécurité s’est emparé du sujet.

Sans souligner les constantes d’un effet domino, c’est la première fois, depuis le mois de décembre 2011, que, ne se sentant plus borné par le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures d’un pays et rappelant la responsabilité de tout État quant au respect des droits de l’homme et, par là, du droit international humanitaire, le Conseil de sécurité aborde enfin les évènements et actions populaires qui agitent l’Afrique du Nord.

...

Serait-il enfin temps de crier, plutôt que lancer un simple appel, contre tous ceux qui veulent "garder le pouvoir à tout prix" ? Il est venu le temps de dire "halte !" à la dictature, au despotisme, au népotisme, au favoritisme, à la corruption, aux abus de pouvoir... en toutes sphères, à tous les niveaux !

.

Notes :

[1] V. par ex. : à l’adresse de toutes les parties concernées en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, en les exhortant "à ne pas recourir à la force et à respecter les libertés fondamentales", le 20 février 2011 ou en appelant "à mettre fin immédiatement à la violence en Libye, le 22 février 2011. Auparavant, le 11 février 2011, le secrétaire général de l’ONU avait noté la décision difficile du président égyptien de renoncer à son pouvoir et "félicité le peuple égyptien pour la manière pacifique et courageuse dont il a exercé ses droits".

Droit cri-TIC ou Droit cri TIC

Cri TIC, cri-TIC en Droit. Cri-TIC de droit : critique du droit, droit de la critique, droit à la critique, droit critique.

La forme interrogative étant un des signes de l’esprit critique qui anime toute recherche et parcourt tout enseignement, ce site a pour objet, en quelques articles ou brèves, de faire part de questionnements, incomplets et inachevés, sur des thèmes diversifiés... en Droit certes, mais aussi à côté ou aux alentours du Droit.

Pr. Geneviève Koubi

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
23 février 2011
Statistiques de l'article :
18 visiteurs aujourd'hui
10812 visiteurs cumulés

Votre recherche

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4316 (3323527)