Pari cent pages, Paris sans plages - Droit cri-TIC en "relâche". ... pour juillet-août 2012.

Le 14 juillet 2012, par Geneviève Koubi,

L’année universitaire 2011-2012 s’achève.

Ce moment-clef des rythmes universitaires expliquerait que l’on puisse rêver de ’vraies’ vacances — car s’il avait existé une notion de vrai travail, il aurait bien fallu en trouver la mesure...

Droit cri-TIC restera sans doute muet jusqu’à la rentrée universitaire prochaine. Dans cette mise en retrait, il offre à lire sur sa page d’actualités quelques articles et brèves récents — et renouvelle ainsi l’appel à contributions pour un numéro de la revue Jurisdoctoria sur Régulations.

A la rentrée 2012-2013, peut-être, Droit cri-TIC reviendra-t-il modifié - ce, ni dans sa présentation, ni dans son style, mais plutôt dans ses thèmes ; car, à la demande des étudiant-e-s, il s’efforcera, d’une certaine manière, de les composer plus sûrement en lien avec les enseignements dispensés - dits ’en présentiel’ -...

Droit cri-TIC s’accorde donc le temps d’une pause en été ... toutefois loin d’un rêve de ’vraies’ vacances. Ce temps s’inscrit d’abord dans le but d’assurer les préparations des cours prévus à la rentrée 2012 puisque telle est l’activité visible de tout "enseignant" ; ensuite, comme le côté indispensable mais sous-jacent à cette activité, celui de "chercheur", doit aussi être pris en considération, il s’entend aux fins de renouveler et d’approfondir les recherches. L’enseignant-chercheur ne doit-il pas être aussi un "produisant" [1] ?! Produire ?! La frénésie accolée au productivisme ambiant qui suscite tant de plagiats et auto-plagiats, a modifié la dynamique de la recherche dans les sphères juridiques et la pensée s’est étrécie en des verbiages répétés inlassablement... Faut-il entériner le maître mot d’une société contemporaine en déroute qui, aux confins de la ’mobilité’, serait celui de ’visibilité’ ? Faudrait-il porter aux nues la visibilité de soi dans les interconnexions sociales multipliées ?

.

Qu’importe ! Le travail en été, qu’il pleuve, qu’il vente, que les nuages soient bas ou que le soleil brille, est un ’vrai’ travail - ’invisible’ - qui permettra le déroulement du travail, lui, ’visible’ par la suite.

 

Bon été à tous !

pari en plages de travail

Notes :

[1] D’où la fonction des agences comptables de l’activité scientifique dans les établissements d’enseignement supérieur ! Ceci, à moins que le ministre de l’enseignement supérieur accède à la revendication générale d’une abrogation du décret n°2009-460 du 23 avril 2009 modifiant le décret n° 84-431 du 6 juin 1984 fixant les dispositions statutaires communes applicables aux enseignants-chercheurs et portant statut particulier du corps des professeurs des universités et du corps des maîtres de conférences et portant diverses dispositions relatives aux enseignants-chercheurs... V. sur lemonde.fr : « Un moratoire sur l’évaluation des enseignants-chercheurs en préparation ». V. aussi, dudit ministre, la conférence de presse à l’Académie des sciences du 11 juillet 2012.

Droit cri-TIC ou Droit cri TIC

Cri TIC, cri-TIC en Droit. Cri-TIC de droit : critique du droit, droit de la critique, droit à la critique, droit critique.

La forme interrogative étant un des signes de l’esprit critique qui anime toute recherche et parcourt tout enseignement, ce site a pour objet, en quelques articles ou brèves, de faire part de questionnements, incomplets et inachevés, sur des thèmes diversifiés... en Droit certes, mais aussi à côté ou aux alentours du Droit.

Pr. Geneviève Koubi

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
14 juillet 2012
Statistiques de l'article :
15 visiteurs aujourd'hui
10499 visiteurs cumulés

Votre recherche

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 3754 (2831676)