Publications à mi-année 2015 - GK - Last one.

Le 18 juillet 2015, par Geneviève Koubi,

Et ce sera le dernier listing.

.

Ces listes de travaux réalisés n’étaient qu’une reproduction des éléments entrés dans un dossier formaté pour des besoins administratifs qui font et défont les parcours professionnels et qui, au vu des textes applicables, sont désormais en instance de jouer les gammes faussées de l’évaluation ...

.

Dans la mesure où, face à une injustice qui relèverait des formes de discrimination, j’ai décidé de ne plus présenter de dossier auprès des services idoines (CNU et Conseil académique de l’université) pour un quelconque ’avancement’ dans une carrière commencée il y a maintenant plus de trente-cinq ans, de telles listes n’ont plus lieu d’être...

Dans ces espaces, les critères sont souvent, quoiqu’on en dise, politiques et policés. Ils ne sont que mâtinés d’éléments objectifs et souvent peu scientifiques. Fermés sur une conception étroite du savoir et non de la connaissance, ils excluent les perspectives ouvertes par l’interdisciplinarité. Dans les domaines du Droit, ils craignent les interrogations et se brident autour d’une vision technique et classique. Au nom du positivisme, ils se crispent devant toute forme d’esprit critique [1]. Tout ceci sans oublier que certains de ces critères se construisent autour de la faveur... Ainsi, les modélisations sont, inconsciemment peut-être, "de classe... sociale". Elles se jouent dans un conformisme bienséant. Engoncées dans ces configurations, elles se rétractent devant les invitations à explorer, à innover. Elles prétendent mesurer l’excellence alors même qu’elles puisent leurs arguments dans la ressemblance et déconsidèrent l’expérience du temps.

Louant les soutiens du système inventé par la LRU, ces instances favorisent ceux qui s’éloignent de l’exclusivité des tâches d’enseignement et de recherche - qui est pourtant le cœur du service public de l’enseignement supérieur -, c’est-à-dire ceux qui s’accordent des fonctions rémunératrices dans le secteur privé comme ceux qui se font hisser aux niveaux ’dirigeants’ pour participer aux institutions administratives managériales qui font de l’université une entreprise...

.

Comme la tenue régulière de listes de publications (et d’interventions orales) n’aura plus à être effectuée pour répondre aux demandes de ces instances, elle ne le sera pas plus sur le site Droit cri-TIC, - du moins en cette présentation...

Autant ainsi ne pas attendre la fin de l’année civile pour en exclure l’exercice définitivement. Et donc préférer le faire maintenant pour achever l’année universitaire 2014-2015.

.

Cette dernière liste ne fait que fermer la boucle...

.

Articles dans revues

Développement durable et territoires, mars 2015, vol. 6, n° 1 : « Construire des "espaces" en Droit. Des vocables empruntés à la Géographie »

JCP A, 2015, n° 9, mars, Étude 2064 : « Un téléservice d’ampleur nationale pour un référendum circonstanciel »

Cahiers français, n° 384, janv.-févr. 2015, p. 62 à 66 : « La fonction publique à l’heure numérique »

.

Articles dans ouvrages collectifs

in F. Tourette (dir.), Liberté religieuse et cohésion sociale : la diversité française, PUAM, coll. Droit et religions, 2015, p. 431 à 442 : « Liberté religieuse et juge administratif »

in G. Koubi, P. Hennion-Jacquet, V. Azimi (dir.), L’institution psychiatrique au prisme du droit, éd. Panthéon Assas, coll. Colloques, p. 169 à 183 : « Courts circuits circulaires du service public en santé mentale »

in A.-S. Chambost (dir.), Les blogs juridiques et la dématérialisation de la doctrine (avec G. J. Guglielmi), LGDJ, coll. Contextes. Culture du droit, 2015, p. 69 à 84 : « Épistémologie des blogs juridiques, une contribution à l’écriture du droit »

in N. Kada (dir.), Les tabous de la décentralisation, Berger-Levrault, coll. Au fil du débat, 2015, p. 91 à 100 : « Recentralisation. Un enjeu entre réforme des collectivités territoriales et consolidation du Code général des collectivités territoriales »

in G. J. Guglielmi, O. Ihl (dir.), Le vote électronique, LGDJ-Lextenso, 2015, p. 275 à 289 : « Sous le regard du citoyen-administré. Les machines à voter ... au service d’un ordre établi »

in C. Haroche, Myriam Bahia Lopes, Y. Deloye (dir.), Ensao sobre a arrogância, e-book, UFMG, Belo Horizonte, 2015, p. 54 à 63 : « O fato arrogância, fonte de ato jurìdico » (portugais-brésilien, trad. Alice Fabris)

.

(co-)Direction d’ouvrages collectifs

L’institution psychiatrique au prisme du droit, avec P. Hennion-Jacquet, V. Azimi, éd. Panthéon Assas, coll. Colloques, 2015 (introduction : « La folie entre administration et justice », p. 9 à 18).

.

.

à paraître

Articles dans ouvrages collectifs

in G. Koubi (dir.), La littérature grise de l’administration, Berger-Levrault, 2015 : « Une mise en ligne des circulaires : www.circulaires.legifrance.gouv.fr »

in E. Enriquez (dir.), L’arrogance. Un mode de domination néo-libéral, ERES/In Press, 2015 : « L’arrogance à l’origine de l’acte juridique »

in V. Negri (dir.), La diversité dans la gouvernance internationale, éd. Bruylant, coll. Droits, Territoires, Cultures, 2015 : « Diversité culturelle et protection de la diversité des expressions culturelles »

in Mélanges en l’honneur de Claire Neirinck, LexisNexis/Mélanges, 2015, un article dont je lui réserve la primeur...

in V. Négri, I. Shulte-Tenckhoff (dir.), Mimétisme et dissémination en droit international, éd. Pedone, 2016 : « Caméléon et papillon »

.

Direction d’ouvrages collectifs

La littérature grise de l’administration, Berger-Levrault, 2015 (introduction : « Une grammaire juridique en circulaire »)

.

.

A bon entendeur, salut !

Notes :

[1] Pourtant, l’article L. 141-6 du Code de l’éducation dispose que « le service public de l’enseignement supérieur est laïque et indépendant de toute emprise politique, économique, religieuse ou idéologique ; il tend à l’objectivité du savoir ; il respecte la diversité des opinions. Il doit garantir à l’enseignement et à la recherche leurs possibilités de libre développement scientifique, créateur et critique » ; et l’article L. 123-9 du Code de l’éducation prévient qu’à « l’égard des enseignants-chercheurs, des enseignants et des chercheurs, les universités et les établissements d’enseignement supérieur doivent assurer les moyens d’exercer leur activité d’enseignement et de recherche dans les conditions d’indépendance et de sérénité indispensables à la réflexion et à la création intellectuelle. »

Droit cri-TIC ou Droit cri TIC

Cri TIC, cri-TIC en Droit. Cri-TIC de droit : critique du droit, droit de la critique, droit à la critique, droit critique.

La forme interrogative étant un des signes de l’esprit critique qui anime toute recherche et parcourt tout enseignement, ce site a pour objet, en quelques articles ou brèves, de faire part de questionnements, incomplets et inachevés, sur des thèmes diversifiés... en Droit certes, mais aussi à côté ou aux alentours du Droit.

Pr. Geneviève Koubi

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
18 juillet 2015
Statistiques de l'article :
4 visiteurs aujourd'hui
7949 visiteurs cumulés

Votre recherche

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 3562 (2708581)