Le lettré et Le bureaucrate ou l’Administration en flagrant délire par Vida Azimi

Le 15 juillet 2015

L’Affaire Simon Leys (Pierre Ryckmans) ou quand la Bureaucratie se faufile partout - y compris chez des citoyens qui a priori pourraient sembler à l’abri -, se niche tel le Diable dans les détails, lors de démarches quotidiennes anodines, à l’occasion d’un renouvellement de document administratif.

Étonnante découverte, au hasard d’une exquise lecture estivale [1], où l’on se croit si loin de l’Administration, de ses tours et détours, de sa vie et de sa pathologie, qui aboutit à la rencontre du moloch bureaucratique qui a « gâché » les dernières années de la vie de Pierre Ryckmans, « par une très mauvaise histoire belge », « à la suite d’une décision abusive du consulat de Belgique en Australie », refusant « un simple renouvellement de passeport, à ses fils jumeaux, Marc et Louis (qui) se sont retrouvés quelque temps apatrides ». Au lieu d’admettre leur « bévue administrative », « les autorités responsables, jusqu’au sommet de la hiérarchie, ont défendu bec et ongles leurs bureaucrates ». Un menu problème, ayant atteint des proportions kafkaïennes, qui ne s’est résolu qu’en 2013, au bout de sept ans de « procédure et d’atermoiements » par une décision de justice donnant raison au grand lettré sinisant (pourtant connaisseur de la bureaucratie céleste de l’Empire du Milieu) et à ses fils.

C’est ce que nous apprend Pierre Boncenne, son ami correspondant [2] qui nous fait tellement regretter la non-réalisation d’un projet de livre par Simon Leys, sur « la folie bureaucratique », au titre évocateur Le Rêve de Zazie, en référence à Raymond Queneau et à son héroïne décidée à devenir institutrice « pour faire chier les mômes » [3]. A la base de l’ouvrage aurait été le dossier « détaillé » de son affaire grotesque, où Leys soulignait « le rôle et le caractère de chacun des protagonistes », les affublant de « surnoms » : « Lady Macbeth et Pinocchio » pour « les diplomates fautifs de Canberra ».

L’on ne résiste pas à faire parler Simon Leys dans sa correspondance avec Pierre Boncenne, dans un passage à la fois amer et savoureux, portant pour titre un proverbe chinois « Jouer du piano pour les bœufs » [4] :

« Vous évoquez discrètement de lourds soucis. Pour ma part je suis aux prises avec un problème qui ronge mon temps, mon énergie et ma cervelle (une massive imbécillité bureaucratique-administrative ; mais la stupidité est un adversaire effrayant, car elle est inentammable et ses ressources sont infinies [5]). Je vous en parlerai quand j’en serai débarrassé-si ce jour-là arrive jamais (il ne m’en reste plus tellement) » (Lettre de mai 2007).

« Le bureaucrate n’a jamais tort, il se protège et il est toujours couvert. Le plus haut responsable du ministère des Affaires étrangères a déclaré à la presse : « Ryckmans a un ton inacceptable. Et mon premier devoir est de protéger mes services ». Comme si son premier devoir n’était pas de protéger ses administrés ! » (Lettre de novembre 2007).

« Le procès que nous avons engagé contre l’État belge est en train de s’enliser dans les désespérants marécages de la procédure. - Marc et Louis, apatrides depuis treize mois, ont meilleur moral que moi. Ils dressent tranquillement des plans pour faire le tour du Cap Horn à la voile ! Ils ont raison - la jeunesse a toujours raison » (Lettre de février 2008).

« Jouer du piano pour les bœufs », ce proverbe chinois que j’avais illustré il y a un quart de siècle, décrivait prophétiquement ce que je ressens aujourd’hui en correspondant avec la bureaucratie belge… » (Lettre de novembre 2012, agrémentée d’une estampe « chinoise » portant le sceau de Simon Leys et la mention du proverbe en idéogrammes, représentant un tout petit homme jouant du piano face à un gigantesque bœuf ).

La bureaucratie, un pouvoir mu « par des nains » (H. de Balzac) ? Mais les nains c’est nous ! Simon Leys s’est tu, laissant ses lecteurs inconsolés. La Bureaucratie, elle, universelle et transcendant l’espace et le temps, peut déclamer en toute quiétude, comme le poète, « Les jours s’en vont et je demeure »…

Notes :

[1] Simon Leys, Quand vous viendrez me voir aux Antipodes. Lettres à Pierre Boncenne, éditions Philippe Rey, Paris, 2015. Pierre Boncenne, correspondant du célèbre sinologue et écrivain belge qui avait élu domicile en Australie, est journaliste et écrivain, longtemps rédacteur en chef du magazine Lire et collaborateur de Bernard Pivot pour son émission Apostrophes ; il est entre autres l’éditeur de La Bibiothèque idéale (Préface de Bernard Pivot), éd. Le Livre de poche, 1992, l’auteur de Pour Jean-François Revel : un homme libre (Prix de l’essai Renaudot, 2006) et du Le parapluie de Simon Leys, éditions Philippe Rey, 2015.

[2] A la « rubrique » Du Piano pour les Bœufs, in : Simon Leys, Quand vous viendrez me voir aux Antipodes…, p.78-79.

[3] P. Boncenne, in idem, p.79.

[4] Idem, p.79-80.

[5] C’est moi qui souligne dans le passage de Simon Leys.

Droit cri-TIC ou Droit cri TIC

Cri TIC, cri-TIC en Droit. Cri-TIC de droit : critique du droit, droit de la critique, droit à la critique, droit critique.

La forme interrogative étant un des signes de l’esprit critique qui anime toute recherche et parcourt tout enseignement, ce site a pour objet, en quelques articles ou brèves, de faire part de questionnements, incomplets et inachevés, sur des thèmes diversifiés... en Droit certes, mais aussi à côté ou aux alentours du Droit.

Pr. Geneviève Koubi

Dans la même rubrique

A la recherche des « droits culturels » (I)
Des droits culturels ? Des droits de l’homme ! (II)
Droits culturels entre droits de l’homme et droits des peuples (III)
Le terme de l’enrichissement de la langue française...
Droits culturels ? Impasses. (IV)
Droit de l’éducation Art de l’enseignement des arts
Détour vers la Révolution citoyenne en Equateur
Le multilinguisme européen à l’épreuve de la traduction
A l’an neuf, 50 ans après la Révolution cubaine
Droits culturels et droit des minorités
Bolivie : La Constitution d’un Etat unitaire plurinational
Langue française : des "mots pour demain" ?
La suppression des "structures publiques inutiles"...
Uniformes pour un "garde-à-vous" !
Droit de la fonction publique Dates des célébrations religieuses pour ’autorisation d’absence’ en 2010
Droit de l’éducation Parcours culturel au lycée
Dilution de l’édition publique
Kenya : Promulgation de la Constitution au 27 août 2010
Droit de l’éducation Lycée et cinéma : la forme plate du "ciné-lycée"
Droit de l’éducation Une priorité nationale : « savoir nager ! »
Externalisation de la conservation des archives
Apprendre à nager, savoir nager... à l’école.
« Bien manger dans ma petite cantine... »
Le fleurissement des écoles...
Colloque : "Plagiat de la recherche", Paris II-CERSA, 20 et 21 oct. 2011.
Vous pensiez ? et bien, « chantez maintenant ! »
En mars 2012, la Semaine de la presse et des médias dans l’école.
Journée d’étude, 18 novembre 2011, Nanterre : « Services publics en Russie. Comparaisons »
Droit des étrangers : dématérialisation des dossiers et versement aux archives
Le FLI® en référentiel peu accessible...
Privilégier "Madame" et "Nom d’usage" ...
- Aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP)
Affiche d’Art-image du fumeur...
La lecture numérique au fil du logiciel imposé...
Communicabilité des registres ou fiches d’écrou et fiches pénales...
L’accès à l’enseignement supérieur au Brésil : "Lei de Cotas Sociais"
Droit d’auteur et oeuvre d’art en termes de "restauration".
Lustre des Illustres dans des maisons.
- Epilogue d’une histoire de restitution "enTÊTanTE"...
En hommage à Aimé Césaire, une résolution ... officielle.
Les services dits de ˮcoffre-fort numérique ou électroniqueˮ devant la CNIL
Des vocables inchangés entre CIMAP et RGPP
Le programme parlementaire ’avant’ les opérations électorales de mars 2014
Une ordonnance pour une réforme du droit des contrats ?!!
Un label de redressement productif associant éducation et marché...
- Questions en surplomb du fichier des interdits de gérer
« Tu ne dé-jeûneras point ! ». Quelques propos relatifs à la Constitution tunisienne et à la répression des jeûneurs.
Le lettré et Le bureaucrate ou l’Administration en flagrant délire
Repères aux JO du 1er au 15 août 2016
Capture de textes au Journal officiel pour une fin de semaine avant la rentrée…
Un service public de la donnée ... publique ?
Ecole : Journée anniversaire.... d’une séparation entre Eglises et Etat
Les chorales plus que le chant choral à l’école
Justice : Lieu des faits, critère prioritaire pour la compétence des ressorts

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
15 juillet 2015
Statistiques de l'article :
13 visiteurs aujourd'hui
9966 visiteurs cumulés

Votre recherche

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4315 (3323231)