Conversations déviant le cours des élections présidentielles au Brésil

Le 10 juin 2019, par Geneviève Koubi,

Comme d’une confirmation d’une grande manipulation politique, d’une désinformation éhontée du public brésilien… : « Les responsables de l’enquête anticorruption Lava Jato (Lavage express) au Brésil ont manœuvré pour empêcher le retour de l’ex-président de gauche Lula au pouvoir … sur la base de fuites potentiellement explosives. » Ces ’fuites ’ relèvent de « messages privés échangés notamment sur Telegram entre les procureurs et le juge Sergio Moro, chargé de Lava Jato », prétendument impartial ; or, il est aujourd’hui ministre de la Justice au Brésil, nommé à ce poste [1] par le Président élu en octobre 2018… - président qui se trouverait indéniablement illégitime si ces faits sont avérés. Et ces faits sont bien en passe de l’être selon l’enquête menée par le site d’investigation The Intercept.

Cette information -– tirée à chaque fois de la même dépêche - est délivrée par un ensemble de journaux, quelle qu’en serait la tendance, en date du 10 juin 2019 : - en France, Libération : « Brésil : Lula victime d’une machination express ? » ; Le Figaro : « Brésil : l’enquête Lava Jato visait à empêcher le retour de Lula » ; Le Point : « Brésil : Lava Jato, enquête pour empêcher le retour au pouvoir de Lula, selon The Intercept » ; - en Belgique, La libre Belgique : Brésil : Lava Jato, enquête pour empêcher le retour au pouvoir de Lula, selon The Intercept ; rtbf, « Brésil : l’enquête anticorruption sur Lula aurait visé à empêcher son retour au pouvoir » ; - en Suisse, Teletext, « Brésil : soupçons de complot contre Lula » ; SWI : « Rebondissement dans l’affaire qui éclabousse Lula au Brésil » ; Luxembourg, L’essentiel : « Encore un rebondissement dans l’affaire Lula ».

Au Brésil, l’information est de taille. De même date et de contenu plus développé, elle marque, cela même si nombre de journaux et sites n’avaient pas alors cherché à lire entre les lignes d’une obstination malsaine à faire déclarer Luiz Inácio Lula da Silva inéligible : « Site divulga trechos de mensagens atribuídas a procuradores da Lava Jato e a Sérgio Moro » ; « ’Slide tem que ser didático’ : vazamento mostra bastidores do PPT de Lula » ; « Mensagens mostram colaboração entre Moro e Deltan na Lava Jato, diz site ».

Certains sites ont suivis heure par heure les réactions à partir de la révélation des échanges et conversations au 9 juin 2019 à 22h : « De acordo com o The Intercept Brasil, Deltan Dellagnol e ex-juiz colaboraram extra-oficialmente em acusação do ex-presidente Lula » ; et, dès le matin du 10 juin, à 7h30, « Defesa de Lula vê processo ’corrompido’ e alega que liberdade é ’urgente’ ».

Les juristes sont entrés dans le débat : « Para alguns juristas, os diálogos têm potencial de provocar a anulação de parte das decisões de Moro, caso sua veracidade seja comprovada. Outros juristas, por sua vez, defendem que não há nada de comprometedor nas interações divulgadas. » [4]. Cela atteint inévitablement les sphères politiques : « Parlamentares admitem tumulto por caso da Lava Jato » ; « Do governo à oposição : a repercussão dos diálogos entre Moro e Dallagnol ».

Nul doute que les réactions s’échelonneront durant un certain temps…

La riposte des pouvoirs institués a pourtant commencé … en brandissant la Constitution et le code pénal [5] contre les divulgation, parfois en soulignant l’existence d’une « obtention illicite de données » [6]. L’indispensable « protection des sources » devra encore une fois être articulée, - ce qui devient difficile dans un État doté d’un gouvernement qui semble faire peu de cas du droit et des droits.

*

Mais faudrait-il vraiment être surpris par de telles révélations ? [7]

...

Droit cri-TIC ou Droit cri TIC

Cri TIC, cri-TIC en Droit. Cri-TIC de droit : critique du droit, droit de la critique, droit à la critique, droit critique.

La forme interrogative étant un des signes de l’esprit critique qui anime toute recherche et parcourt tout enseignement, ce site a pour objet, en quelques articles ou brèves, de faire part de questionnements, incomplets et inachevés, sur des thèmes diversifiés... en Droit certes, mais aussi à côté ou aux alentours du Droit.

Pr. Geneviève Koubi

Dans la même rubrique

Un Mouvement du 22 mars… 1968-2008.
Mais où donc faire du droit ?
Un avis expert de vacance...
A l’intersection des services publics et de l’Europe
Vacance NTIC en Rhône-Alpes
A l’horizon d’un temps de pause...
De Vincennes à Saint-Denis, un cheminement de 40 ans...
Prose "prof-éthique". « Sur la route de l’uni-vers cité capitali-STIC »
Charte de Revue à l’adresse des "pub"-liants...
La recherche en droit ? Face au conformisme ambiant...
Sites, portails web officiels sur internet
En marge du Droit de l’éducation Un livret d’information plutôt qu’un droit d’expression
Dix-simulation(s) de vie-sage
Absents sans excuses valables ?
Des formulaires-papiers en ligne à mon.service-public.fr...
Le tabac d’un jour sans clope...
Des pays "sûrs", d’origine ou pas...
Des "villes privées" ? Zones de droit non étatique...
Le logiciel libre dans les systèmes d’information de l’État.
Digressions autour d’un discours présidentiel relatif à "l’école".
- La police administrative à l’épreuve des rassemblements (trop) festifs...
L’éducation, c’est l’avenir... en questions.
Tri et angle de Vigipirate
Semaine H@auriou des blog publicistes
Demain... une commission sur le numérique à l’Assemblée nationale ?
Quand l’administration veut "faire-simple", elle compile...
Tracasseries de vie quotidienne...
Les grilles de l’évaluation en sciences sociales sur le gril
Inquiétude des personnels de la DILA et de la SACIJO devant l’arrêt de la version papier du Journal officiel... déjà programmé.
Un Forum social mondial 2016 dans un pays du nord....
Fin du forum social mondial à Montréal - Déceptions...
Concours des élèves-citoyens : « La démocratie en question(s) »
Le JO avant la passation de pouvoir...
Formalités administratives : gare aux "faux sites"
Sur les nominations au Conseil constitutionnel...
Cent jours pour des avenirs périlleux au Brésil
Conversations déviant le cours des élections présidentielles au Brésil

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
10 juin 2019
Statistiques de l'article :
45 visiteurs aujourd'hui
8302 visiteurs cumulés

Votre recherche

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4702 (5111802)