Un Conseil national du droit pour quel enseignement du droit ?

Le 2 mai 2008, par Geneviève Koubi,

Au Journal officiel du 2 mai 2008, a été publié un décret n° 2008-420 du 29 avril 2008 portant « création du Conseil national du droit ».

Visant l’article L. 611-2 du code de l’éducation qui fait entrer dans la détermination des programmes d’enseignement dispensé dans les universités, les desiderata des entreprises privées et en appelle à l’intervention des professionnels du secteur concerné dans leur réalisation [1], ce décret donne une architecture juridique à une initiative qui, prenant en considération les recommandations d’un rapport rendu par le « Groupe de travail sur l’enseignement juridique » (présidé par le professeur D. Truchet), était principalement d’origine universitaire et s’intéressait plus particulièrement aux enseignements du droit. Il avait alors pour objet de réunir tant les enseignants-chercheurs en droit que les principaux organismes professionnels qui font du droit, dans toutes ses dimensions et en tous ses aspects, leur objet principal [2].

L’idée d’un Conseil national du droit relève directement d’une des recommandations présentées dans le rapport remis en janvier 2007 au Directeur général de l’enseignement supérieur (J.-M. Monteil). L’officialisation de ce Conseil national du droit était attendue depuis le mois d’octobre 2007 tant ses travaux avaient permis de cerner les modes d’enseignement du droit et de préciser les contours de la pratique du droit.

Le décret du 29 avril 2008 entérine la proposition. Il en modifie pourtant sensiblement les paramètres notamment en précisant sa composition. Placé directement sous l’égide des ministères de la justice et de l’enseignement supérieur, ce conseil comprend d’abord des personnalités non universitaires relevant, au plus haut grade, d’institutions de justice telles le Conseil d’État et la Cour de Cassation [3]. Si y participent aussi les présidents du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale, du Centre national de la fonction publique territoriale et le directeur de l’Ecole nationale de la magistrature, on peut craindre une orientation des études de droit exclusivement tournée vers la préparation à certains concours de la fonction publique. Cette remarque doit être tempérée par le fait qu’en sont aussi le directeur de la Mission de recherche ’droit et justice’ et le directeur scientifique des sciences de l’homme et de la société au Centre national de la recherche scientifique. Néanmoins, la place du « droit public » dans ce cadre risque d’être déstabilisée du fait de la participation de représentants de conseils nationaux essentiellement formés de juristes de droit privé (notariat, entreprise, assurances, commerce…) ; et, surtout, on peut s’interroger sur le fait que le président du Mouvement des entreprises de France en soit membre alors qu’aucun représentant des syndicats de travailleurs ou de fonctionnaires ne l’est !!

En sont encore membres de droit : le président de l’Association des universités à dominante juridique et politique et des facultés de droit ; les présidents des sections 01, 02 et 03 du Conseil national des universités et un membre du bureau de la Conférence des présidents d’université désigné par celui-ci. L’équilibre entre les sections CNU n’est pas vraiment assuré puisque les sections 01 (droit privé) et 02 (droit public) disposent chacune de trois membres désignés par leurs pairs, la section 03 (histoire du droit) ne peut en désigner qu’un seul [4].

L’article 2 de ce décret détermine les missions de ce conseil : « Le Conseil national du droit est chargé d’une mission de réflexion et de proposition sur l’enseignement du droit, sur les relations entre les établissements qui dispensent cet enseignement et les institutions et professions concernées, sur la formation et l’emploi des juristes et sur les orientations et les modalités de la recherche juridique. /Il peut être consulté sur les modalités d’accès aux professions judiciaires, juridiques et administratives. /Il peut être saisi de toute question entrant dans son champ de compétence par les ministres de la justice et chargé de l’enseignement supérieur ».

Il n’y aura pas de principe de « transparence » à évoquer quant aux travaux réalisés par ce Conseil. En effet, l’article 7 du décret dispose que « le Conseil national du droit adopte son règlement intérieur. Ses séances ne sont pas publiques. Il peut adopter des vœux, des avis et des recommandations, qui sont communiqués au garde des sceaux, ministre de la justice, et au ministre chargé de l’enseignement supérieur et rendus publics après leur accord écrit »….

L’application de ce décret est à suivre….

Notes :

[1] « Art. 611-2 : Les enseignements supérieurs sont organisés en liaison avec les milieux professionnels : /1° Leurs représentants participent à la définition des programmes dans les instances compétentes ; /2° Les praticiens contribuent aux enseignements ; /3° Des stages peuvent être aménagés dans les entreprises publiques ou privées ou l’administration ainsi que des enseignements par alternance ; dans ce cas, ces stages doivent faire l’objet d’un suivi pédagogique approprié ».

[2] Voir le communiqué de presse du Conseil national du droit « informel » du 14 mai 2007.

[3] Mais, évidemment ( ?), pas du Conseil constitutionnel…

[4] Ce rapport se retrouve également en ce qui concerne les enseignants-chercheurs désignés par l’Association des universités à dominante juridique et politique et des facultés de droit.

Droit cri-TIC ou Droit cri TIC

Cri TIC, cri-TIC en Droit. Cri-TIC de droit : critique du droit, droit de la critique, droit à la critique, droit critique.

La forme interrogative étant un des signes de l’esprit critique qui anime toute recherche et parcourt tout enseignement, ce site a pour objet, en quelques articles ou brèves, de faire part de questionnements, incomplets et inachevés, sur des thèmes diversifiés... en Droit certes, mais aussi à côté ou aux alentours du Droit.

Pr. Geneviève Koubi

Dans la même rubrique

Séminaire - Droit, discriminations et diversité culturelle
Cours - Droits de l’homme et libertés fondamentales
- Droit du service public
Séminaire - Droit de l’éducation
Séminaire - Principes et questions de droit public
Une réforme annoncée du concours ENM
Cours - Droit(s) et territoire(s)
Un Conseil national du droit pour quel enseignement du droit ?
Cours - séminaire 2008-2009 - Droit et colonisation, droits et colonisations
A l’attention des étudiants de Master-Droit public Réforme du concours ENA en préparation
Enseignement et recherches en droit public - Des idées de sujets d’article, de mémoire, de thèse pour 2008/09...
Jeux de recherche sur la Toile
Lutter contre le plagiat à l’Université
Le nouveau concours ENM de l’an neuf ... en 2009
Séminaire Liberté(s) d’expression(s) - 2d semestre - année 2008-2009 - Documents de cours. Le secret-défense
Cours. Droit du service public - 2d semestre - année 2008-2009 - Documents de cours. ’Arrêts’ (liste) - Droit du service public
Séminaire Liberté(s) d’expression(s) - 2d semestre - année 2008-2009 - Documents de cours. Libertés d’expressions (Rac-cours-ci...)
Cours. Droit, discriminations et diversité culturelle - Documents de cours. Concours et opinions religieuses...
Droit de l’éducation. Séminaire Liberté(s) d’expression(s) - 2d semestre - année 2008-2009 - Documents de cours. Droits et libertés des élèves dans les collèges et lycées
Rentrée universitaire 2009-2010 - Cours : "Droit et Diversité" - ajouter "culturelle" !
- D’autres idées de sujets de mémoire, dossier, devoir... 2009-2010
- Documents de cours. TEXTES. « Droit/Cultures/Diversité » 2009-2010
Droit et diversité culturelle - Document de cours. TEXTES. Circulaire du 2 nov. 2009 : "identité nationale" en débat
- Cours. Anthropologie du droit. Recherches bibliographiques sur le net
Droit de l’éducation - Documents de cours. EXERCICE. Enseignement d’éducation civique
Droit de l’éducation - Document de cours. « Ecoles, collèges, lycées et résidences d’artistes »
- Documents de cours. TEXTES. « Colonisation(s) et discours juridiques, politiques... »
COURS et SEMINAIREs - Des pistes pour des sujets de dossier, mémoire, article... 2010/11
Enseigner : une fonction publique étique ou éthique
Les juges devant les encarts de la "diversité"
L’avis du psychologue au concours ENM
COURS - Exercice préliminaire. Pourquoi ce mot : "ethnicisation" ?
Rentrée universitaire – 2010-2011. COURS - Cours : "Droit et Diversité culturelle"
"Un sentiment de déclassement des diplômes"
Administration et diversité - Documents de cours. Elèves en stage dans les administrations publiques
Cours-Séminaire "Admistration et diversité" - Thèmes de dossier envisageables. La "diversité" dans les discours du droit - administratif
Droit de l’éducation - L’absentéisme scolaire à la source des sanctions
Des suggestions de sujets... de dossier, mémoire, thèse, article...
- La neutralité d’internet ou la libre communication des idées au risque du blocage.
- Découpes de la protection statutaire.
- Obligation d’instruction scolaire... en famille. (Complément - cours de Droit de l’éducation)
- Ecol...e : Prévention des risques.... sectaires.
- Une école d’un socle "commun" personnalisé...
Écrits vont peu ? Écrivons bien !
(Enseignement) - Cours (2012-2013) : Administration et Diversité (sociale et culturelle)
- Une "école pour tous". Des élèves différenciés : nouveaux arrivants allophones et itinérants en discontinuité scolaire...
Une journée de "Lutte contre le plagiat" : le 19 novembre 2012 à l’UCL (Belgique)
- L’indemnisation du préjudice entre ’illégalité et responsabilité’...
- Temps scolaire et activités pédagogiques complémentaires
- Normes juridiques et protection des droits et libertés
- Quel projet éducatif territorial dans les écoles maternelles et élémentaires ?
- Gérer un stock de normes inutiles, inutilisées, mal appliquées ou malaisées à appliquer ?
- "Téléservice inscriptions" ... au lycée.
- Fournitures scolaires. Consommation responsable en toute neutralité commerciale ?
- Refondation de l’école. La loi publiée, des enseignements à remanier...
- Enseignements à tirer d’un référentiel de compétences des métiers de l’éducation.
- De quelques textes parus au JO entre le 1er et le 15 août 2013
- La laïcité en charte ?
- Inscription au CNED : l’avis défavorable est un acte faisant grief.
- Deux points relevés à partir de la décision du Conseil constitutionnel n° 2013-687 DC du 23 janvier 2014
- Référé-suspension, circulaire et compétences des départements
Le plagiat est condamnable.
Quelques suggestions de thèmes de recherche ... pour mémoire, article, tribune, etc.
- ’Par exception’, la logique disciplinaire se déréglemente...
- De la notion de "Maison de l’Etat"...
- Des absences non légitimes à l’école
- Du 14 au 15. Veille juridique en réveil[lon]
- Modernisation au Tribunal des conflits (Actualisation des connaissances)
- La révision du socle commun de connaissances, de compétences et de culture
- Garantir l’alimentation en "eau" toute l’année...
- Une lettre rectificative au projet de loi sur la déontologie dans la fonction publique. Des valeurs plus que des principes !
Réorganisation territoriale et pré-positionnements des agents publics
Police de la circulation sur autoroute et pic de pollution
Quelques thèmes pour des exposés, dossiers, mémoires... (2017 ->...)

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
2 mai 2008
Statistiques de l'article :
13 visiteurs aujourd'hui
10382 visiteurs cumulés

Votre recherche

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4322 (3335611)