dimanche 16 septembre 2018

Des rencontres de la sécurité ... d’octobre

Sur l’ensemble du territoire, en métropole et en outre-mer, du 10 au 13 octobre 2018, auront lieu les Rencontres de la sécurité.

Le schéma est classique, ces rencontres sont organisées depuis l’année 2013. La création des Rencontres de la sécurité en 2013 relève d’une fusion entre deux événements : la Semaine de la sécurité routière (organisée de 2000 à 2012) et la Journée de la sécurité intérieure (organisée de 2008 à 2012).

Durant ces journées, sont mis à contribution les policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers, représentants de la sécurité routière, personnels des préfectures... ainsi que les collectivités territoriales et quelques associations...

Pour le ministre de l’intérieur, « le lien entre nos concitoyens et les services qui concourent à leur sécurité constitue un enjeu capital. » Aussi, dans une circulaire n° INTA1815747J en date du 12 septembre 2018 et relative à l’[organisation de ces Rencontres de la sécurité, le ministre, grand seigneur, offre aux préfets « toute latitude pour définir le programme des actions et les modalités d’organisation les plus adaptés à votre département et les plus efficaces au regard de vos moyens…. ». Mais, quelques lignes plus loin, il leur enjoint quand même de veiller « à plus particulièrement centrer les Rencontres de la sécurité de votre département, d’une part sur la police de sécurité du quotidien et d’autre part sur l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires et les gestes qui sauvent. » En 2014, chaque préfecture pouvait proposer un programme d’événements, "selon les enjeux de sécurité de son territoire et les partenariats qu’elle a(vait) noués". Un resserrement quant aux thèmes d’intervention et d’information se dégage donc de cette circulaire du 12 septembre 2018...

La police de sécurité du quotidien avait été envisagée en expérimentation au premier trimestre de cette année 2018 dans le but de remédier à la "baisse de confiance des Français" à l’égard de la police. Elle fait l’objet d’un court paragraphe dans la circulaire du 12 septembre 2018 qui indique la nécessité d’une présentation de la police et de la gendarmerie « dans l’ère du numérique ».

Quant aux gestes qui sauvent, ils dépendent de « l’engagement des citoyens »... et de leur obéissance aux « consignes données par les autorités ».

L’objectif est donc "presque" le même qu’en 2017 et qu’en 2016 : « [aider chacun à se prémunir des dangers de la vie quotidienne (délinquance, cybercriminalité, accidents de la route ou domestiques...) et à bien réagir lors des situations exceptionnelles (attentats, inondations, incendies...) en adoptant les bons réflexes et les gestes qui sauvent ». [1]

.

Notes :

[1] L’édition de 2015 était marquée par les attentats de Charlie hebdo.

Droit cri-TIC ou Droit cri TIC

Cri TIC, cri-TIC en Droit. Cri-TIC de droit : critique du droit, droit de la critique, droit à la critique, droit critique.

La forme interrogative étant un des signes de l’esprit critique qui anime toute recherche et parcourt tout enseignement, ce site a pour objet, en quelques articles ou brèves, de faire part de questionnements, incomplets et inachevés, sur des thèmes diversifiés... en Droit certes, mais aussi à côté ou aux alentours du Droit.

Pr. Geneviève Koubi

Votre recherche

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 2270 (3807115)