Côté "cri" d’université "tic" (- et toc ?)

La rubrique initiale Billets d’humeur est définitivement fermée...

Comme le site Droit cri-TIC était, en quelque sorte, né sous LRU... la question "universitaire" qui mêle enseignement et recherche, demeure essentielle. La présente sous-rubrique rend compte de ces préoccupations, toujours actuelles. Cette sous-rubrique d’un côté "cri" d’une université "tic" qui rassemblait ainsi, a posteriori, et pour des articles spécifiques parfois hors droit, quelques-unes des réflexions que la loi LRU et ses suites avaient provoquées, se trouve maintenant élargie à d’autres problématiques...

........

 

Articles de la rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50

Indépendance ? Un vain mot pour la recherche et l’enseignement supérieur ! Cons. constit., n° 2010-20/21 QPC 6 août 2010, M. Jean C. et autres

Le 25 août 2010 dans Côté "cri" d’université "tic" (- et toc ?)

Les universités entre LRU et RGPP Rapport AN 2706 - articulation LOLF/Réformes de l’organisation de l’Etat

Le 18 juillet 2010, par Geneviève Koubi, dans Côté "cri" d’université "tic" (- et toc ?)
Le rapport d’information n° 2706 AN (2010) sur l’articulation entre la LOLF et les réformes de l’organisation de l’État consacre de larges développements à la situation des universités sous le régime LRU. Ces développements retraduisent les changements de perspective que la LOLF (loi organique relative aux lois de finances) introduit dans le le champ du droit administratif et attestent de la soumission des services publics à la RGPP (révision générale des politiques publiques). Pour aborder (...)

Evaluations des recherches en sciences juridiques ou "pourquoi/comment évaluer les publications juridiques ?"

Le 21 juin 2010 dans Côté "cri" d’université "tic" (- et toc ?)

PRES, EPCS ? Universités et territoire A partir du rapport IGAENR de mars 2010, "Pôles de recherche et d’enseignement supérieur et reconfiguration des sites universitaires"

Le 23 mars 2010, par Geneviève Koubi, dans Côté "cri" d’université "tic" (- et toc ?)
En affirmant que « l’État doit formaliser et annoncer clairement une politique de structuration territoriale qui s’appuie principalement, et en lien avec la création des campus d’excellence, sur une deuxième phase de développement des PRES », les auteurs du rapport de l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche sur les Pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) et reconfiguration des sites universitaires préconisent une restructuration du paysage français de (...)


Du droit en ligne universitaire

Le 22 novembre 2009, par Geneviève Koubi, dans Côté "cri" d’université "tic" (- et toc ?)
Sur le site web du ministère de la justice, une information qui ne peut laisser les enseignants-chercheurs en science juridique indifférents, a été signalée au 3 novembre 2009. Elle concerne l’Université numérique juridique française et plus exactement le projet, déjà mis en application, d’un enseignement du droit en ligne. . ● Certes, l’institution d’une université numérique francophone n’est pas récente. En cette circonstance, la nouveauté relève du fait que le ministère de la justice a choisi poster (...)

Un référent ? ciel !! Quelles équivalences horaires ?

Le 1er octobre 2009, par Geneviève Koubi, dans Côté "cri" d’université "tic" (- et toc ?)
Les enseignants-chercheurs ne peuvent pas rester indifférents à l’institution d’un référentiel national qui a pour conséquence d’allonger, à terme considérablement, leur temps de travail ... aussi bien en heures d’enseignement qu’en tâches annexes et non forcément administratives. Certaines universités vont plus vite que d’autres pour mettre en musique ces différentiels référentiels qui introduisent les modulations des services des enseignants chercheurs. Ce ne sont pas nécessairement les universités (...)

Déjà une université à deux vitesses… Par Mireille Poirier, Maître de conférences en droit privé à l’université Montesquieu-Bordeaux-IV.

Le 23 septembre 2009 dans Côté "cri" d’université "tic" (- et toc ?)
Article paru dans L’Humanité du 22 septembre 2009 . Il y a un an, l’université Paris-II innovait en créant un « collège de droit ». Depuis, d’autres universités semblent vouloir emprunter ce chemin : Paris-I, Montpellier, Toulouse, Bordeaux-IV… Rappelons de quoi il peut s’agir en prenant appui sur l’exemple de Paris-II. Des étudiants triés sur le volet se voient proposer une formation s’ajoutant au cursus de base. Ainsi, à Paris-II, l’an dernier, seuls les bacheliers ayant obtenu une mention très bien au (...)

Sous l’empire de la LRU, l’indépendance des enseignants-chercheurs CE, ord. 22 juin 2009, Université de Picardie Jules Verne, req. n° 328756

Le 20 septembre 2009, par Geneviève Koubi, dans Côté "cri" d’université "tic" (- et toc ?)
En ces temps particuliers qui font oublier la première des règles sociétales selon laquelle, dans toute institution de rassemblement d’une communauté humaine, l’exercice du pouvoir ne peut se réaliser seul et ne peut s’exprimer sans la recherche préalable d’un contradictoire, relever les quelques décisions de justice relatives au principe de l’indépendance des enseignants-chercheurs sous l’empire de la loi LRU n’est peut-être pas vain... . Le juge des référés du Conseil d’État, dans une ordonnance (...)

Accompagner le progrès scientifique ... pour mieux le maîtriser ?

Le 2 juillet 2009, par Geneviève Koubi, dans Côté "cri" d’université "tic" (- et toc ?)
A la fin de la rencontre Sciences, Recherche et société, le 20 juin 2009, au Collège de France, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a prononcé un discours de clôture aux tonalités normalisantes. Donner sens au progrès du savoir pour relier enjeux scientifiques et enjeux sociaux permettrait de vivifier un échange entre les scientifiques et les citoyens, citoyens dont la grande majorité, selon le ministre, « ne maîtrise pourtant pas les principes fondamentaux » d’un univers façonné (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50

Droit cri-TIC ou Droit cri TIC

Cri TIC, cri-TIC en Droit. Cri-TIC de droit : critique du droit, droit de la critique, droit à la critique, droit critique.

La forme interrogative étant un des signes de l’esprit critique qui anime toute recherche et parcourt tout enseignement, ce site a pour objet, en quelques articles ou brèves, de faire part de questionnements, incomplets et inachevés, sur des thèmes diversifiés... en Droit certes, mais aussi à côté ou aux alentours du Droit.

Pr. Geneviève Koubi

Votre recherche

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 2907 (3662141)